12 étapes pour indexer une bonne fois pour toutes les pages de votre site web dans Google

Indexer un site web. Ouais, ben facile, tu déclares ton sitemap dans la Search Console et hop c’est bon.

C’était vrai à une époque peut-être, mais en 2022 que constate-t-on ?

Voici ce que je lis souvent dans mon fil Twitter : (

Comment indexer une bonne fois pour toutes les pages d’un site web dans Google ?

Et c’est tout pareil pour moi !

Quel que soit la thématique, le contenu, la structure, les backlinks… Rien n’y fait, c’est lent, ça prend des plombes. A moins d’avoir un site volumineux avec un bel historique.

Bon, je fais comment moi avec mes nouveaux sites ? Je prends un ticket et j’attends ?

Et ceux qui disent cela ne sont pas des débutants, loin de là. Des pros, des experts, c’est unanime.

Attention, je ne dis pas que ça ne marche pas toujours, il y aura toujours des contre exemples. Il y en a d’ailleurs dans la suite du fil Twitter.

Du bon contenu et un bon maillage, ça peut marcher. Mais force est de constater que ça ne suffit plus forcément.

Faisons un point sur toutes les techniques connues et éprouvées.

Rappel : qu’est-ce que l’indexation Google ?

Avant d’aborder les moyens d’accélérer le processus d’indexation, il est important de comprendre ce qu’est exactement l’indexation.

 

Qu’est-ce qu’un index Web ?

Dans sa forme la plus élémentaire, un index est une liste d’informations. Bien avant Internet, les index existaient sous de nombreuses formes, comme les index alphabétiques à la fin des livres.

 

Pour faire simple et schématiser, un index web est donc une base de données d’informations sur l’internet.

 

Les moteurs de recherche utilisent ces bases de données pour stocker des milliards de pages d’informations. Ainsi, lorsque vous utilisez un moteur de recherche, vous ne recherchez pas réellement tout ce qui existe sur l’internet.

 

Vous cherchez dans l’index des pages et des informations stockées par le moteur de recherche.

 

Les robots ou “spiders” explorent les nouvelles pages en ligne et les stockent dans un index en fonction de leurs sujets, de leur pertinence, de leur autorité, etc.

 

Comment fonctionne l’index de Google ?

Chaque moteur de recherche possède son propre index. Mais comme Google est le plus grand moteur de recherche au monde (vraiment ? 🤔) – et où la plupart des marketeurs concentrent leurs stratégies de référencement – nous allons donc nous concentrer sur lui.

En 2016, Google a affirmé avoir connaissance de plus de 130 trillions de pages individuelles.

Oui, trillion. Ça fait à peu près 130 000 000 000 000 000 000.

Sachant qu’il faudrait quasi 32 ans pour compter jusqu’à 1 milliard à voix haute, vous imaginez un peu la taille de ce nombre.

Aujourd’hui, Google ne précise pas exactement combien de pages se trouvent dans son index, mais affirme que son algorithme de recherche trie des “centaines de milliards” de pages dans son index pour fournir des résultats utiles et pertinents.

Si quelqu’un trouve une information à ce sujet, qu’il me fasse signe 😊

 

Comment Google indexe-t-il internet, les sites et les pages ?

La création d’une bibliothèque contenant des milliards de pages nécessite des outils puissants. Et des serveurs. Beaucoup de serveurs.

Les plus importants de ces outils sont appelés spiders. Ces robots sont des navigateurs automatisés qui “crawl” et naviguent de site en site, en suivant les liens pour trouver du contenu.

 

Toutes les informations que ces robots explorent sont stockées dans l’index de Google. Je dis bien toutes (texte, image, pdf, et j’en passe).

Ensuite, lorsqu’un internaute effectue une recherche, l’algorithme de recherche de Google furette dans sa gigantesque base de données pour trouver les pages les plus pertinentes.

Et il vous les affiche. Par tranche de 10 résultats.

Le fait de puiser dans cette base de données préétablie (au lieu d’essayer de trouver des informations en temps réel) permet au moteur de recherche de fournir des résultats rapidement et efficacement.

 

Les robots de Google recherchent constamment de nouvelles informations et mettent à jour sa base de données.

A lire également :   Comment devenir consultant en référencement naturel ?

 

Même si les résultats sont tirés d’une source stockée, l’objectif du moteur de recherche est de toujours fournir des résultats à jour.

 

Ainsi, lorsque vous ajoutez du nouveau contenu, il est dans votre intérêt de veiller à ce qu’il soit indexé aussi rapidement que possible.

 

Pourquoi est-il important que votre site soit indexé rapidement sur Google ?

Étant donné que les robots de Google recherchent constamment des informations, vous vous demandez peut-être pourquoi vous devez faire des efforts supplémentaires pour les aider.

 

Après tout, s’ils sont déjà en train d’explorer le Web, ne vont-ils pas trouver votre site de toute façon ?

 

Le fait est que : Ils pourraient le faire.

 

Mais si votre site est relativement récent ou s’il n’est pas souvent exploré, il peut s’écouler des jours, voire des semaines, avant que votre nouveau contenu ne soit indexé.

Et en ce moment, on parle même de mois… Voire d’éternité. Pour ainsi dire, jamais.

 

Cela entraîne des retards dans la visibilité sur les moteurs de recherche, qui est l’un des facteurs les plus importants de la réussite de votre marketing numérique.

 

Vous pouvez attirer du trafic à partir de diverses sources, mais si l’on considère que 51 % de l’ensemble du trafic d’un site Web traçable provient de la recherche organique, il est impossible de nier que votre présence dans les moteurs de recherche peut faire ou défaire votre succès.

 

L’indexation est essentielle pour obtenir des classements, attirer du trafic et atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés pour votre site.

 

Google va probablement indexer votre site Web, quoi qu’il arrive, à moins que vous n’ayez pris des mesures spécifiques pour refuser l’indexation (j’y reviendrai plus tard).

 

Mais vous devez indexer votre site Web rapidement.

Plus vite vos pages sont indexées, plus vite elles peuvent commencer à ranker, à gagner de précieuses positions – et à obtenir – les premières places dans les résultats de recherche.

Il faut savoir que seulement 5,7 % des pages nouvellement publiées se retrouvent dans les dix premiers résultats au bout d’un an.

5,7% !!! C’est que dalle.

C’est pas moi qui le dit, c’est ahref : https://ahrefs.com/blog/how-long-does-it-take-to-rank/

Et seulement 0,3 % des pages se sont classées dans le Top 10 pour un mot clé à fort volume de recherche en moins d’un an.

Il est clair que l’obtention d’un classement élevé ne se fait pas du jour au lendemain. Ces données montrent que Google a tendance à favoriser le contenu établi.

En fait, le classement moyen en page 1 a plus de deux ans, et la page moyenne en première position a presque trois ans.

Cela ne veut pas dire que les nouvelles pages ne peuvent pas être bien classées, bien sûr. Mais il est rare d’atteindre rapidement la première place. Surtout sur des requêtes où il y a un historique déjà bien établi.

En fait, sur l’ensemble des pages classées en première position, moins de deux pour cent avaient moins d’un an.

Plus vite vos pages sont indexées, plus vite elles peuvent commencer à se disputer les premières places.

Il s’agit d’une préoccupation particulièrement importante pour les nouveaux sites Web. Si Google ne dispose d’aucun enregistrement d’un site, ses robots ne peuvent pas simplement suivre les liens internes pour trouver de nouvelles pages.

Ainsi, alors que d’autres sites continuent de voir de nouvelles pages ajoutées à sa base de données, votre site pourrait être ignoré.

Il en va de même si vous changez de nom de domaine. Même si vous transférez l’ensemble de votre contenu, Google considérera votre nouveau domaine comme un site entièrement nouveau.

Je vais vous livrer quelques astuces pour optimiser l’indexation de votre site et vous montrez concrètement comment améliorer le référencement de votre site web.

#1 Bloquez les pages de mauvaise qualité dans l’index de Google

Si le contenu est la pierre angulaire d’un site Web de qualité, le mauvais contenu peut causer votre perte. Un trop grand nombre de pages de mauvaise qualité peut réduire le nombre de fois où Google explore, indexe et classe votre site.

C’est pourquoi il faut “élaguer” périodiquement notre site Web en supprimant les pages inutiles.

Les pages qui ne servent à rien doivent être :

  • réglées sur NOINDEX. Lorsque la page a encore de la valeur pour votre public, mais pas pour les moteurs de recherche (pensez aux pages de remerciement, aux pages de destination payantes, etc.)
  • bloquées via le fichier Robots.txt. Lorsqu’un ensemble de pages a de la valeur pour votre public, mais pas pour les moteurs de recherche (archives, communiqués de presse).
  • En redirection 301. Lorsque la page n’a aucune valeur pour votre public ou les moteurs de recherche, mais qu’elle a du trafic ou des liens existants (pensez aux anciens articles de blog avec des liens).
  • supprimée (404). Lorsque la page n’a aucune valeur pour votre public ou les moteurs de recherche, et n’a pas de trafic ou de liens existants.
A lire également :   Interview exclusive de Joachim Terrier, alias Zakstan, CEO et créateur de Myback.link et de White.page

#2 Inclure la page dans votre plan du site

Votre sitemap est un guide qui aide les moteurs de recherche à comprendre quelles sont les pages importantes de votre site.

Le fait d’avoir une page dans votre sitemap ne garantit PAS l’indexation, mais le fait de ne pas inclure des pages importantes diminuera a priori l’indexation.

Quand je parle de plan de site, il y a 2 versions

#3 Google indexe les Tweets

Twitter est un réseau puissant que Google explore régulièrement (il indexe également les Tweets).

Partagez votre contenu sur les médias sociaux est une évidence, mais c’est aussi un moyen facile de donner un coup de pouce à Google.

#4 Partagez une page sur des sites à fort trafic

Des sites comme Reddit et Quora sont des sites populaires qui vous permettent de déposer des liens.

Attention, ces deux sites sont populaires. Donc beaucoup font déjà cela.

Partez à la recherche d’autres sites, d’autres niches, moins connues. Vous élargirez ainsi vos profils de liens.

#5 No Index

Un truc à la con, je sais. Mais c’est déjà arrivé, même aux plus grands.

Vérifiez quand même que votre page n’est pas en « no-index ». Ça peut arriver. Sur un malentendu…

#6 Soumettre un article via Google My Business

La soumission d’un article par le biais de Google My Business donnera à Google un indice supplémentaire pour accélérer l’exploration et l’indexation des URL que vous y avez incluses.

Prenez cela avec des pincettes, c’est une aide supplémentaire, mais aucunement une garantie.

Je vous déconseille de le faire pour n’importe quel article. Gardez à l’esprit que cet article sera affiché dans le panneau de connaissances de Google My Business, sur la droite, pour les recherches de marque.

Ne dénaturez pas votre image de marque.

#7 Ne fournissez à Google que du contenu de qualité

L’objectif de Google est de renvoyer du contenu de haute qualité à ses utilisateurs, aussi rapidement que possible. C’est pourquoi vous devez toujours vous efforcer de fournir à Google le meilleur contenu possible pour augmenter vos chances d’être indexé rapidement.

Compte tenu de l’évaluation stricte du contenu par Google et de la concurrence incessante, la création et l’optimisation d’un contenu de qualité est un processus qui ne s’arrêtera jamais.

Outre la création de nouveaux contenus, concentrez-vous sur l’amélioration de ce qui est déjà en place. Mettez à jour le contenu peu performant afin qu’il apporte de meilleures réponses aux visiteurs potentiels. Si votre site Web contient du contenu de mauvaise qualité ou obsolète, envisagez de le supprimer complètement ou de créer une redirection.

#8 Exploitez les liens internes et évitez d’utiliser le nofollow

Les liens internes jouent un rôle important pour permettre à Google de comprendre les thèmes traités par votre site web et sa hiérarchie interne. En mettant en place des liens internes stratégiquement placés, vous permettrez à Google de comprendre plus facilement le sujet de votre contenu et la manière dont il aide les utilisateurs.

Veillez à ne pas utiliser l’attribut rel=”nofollow” sur vos liens internes, car la valeur de l’attribut nofollow signale à Google qu’il ne doit pas suivre le lien vers l’URL cible. Il en résulte qu’aucune valeur de lien n’est également transmise.

#9 Créez des backlinks pertinents vers votre contenu

Il n’est pas exagéré de dire que la création de liens est l’une des disciplines les plus importantes dans ce domaine. De l’avis général, les liens contribuent pour plus de 50 % au succès de votre référencement.

Grâce aux liens entrants, aussi appelés backlinks, Google peut découvrir votre site Web. Et comme les liens transfèrent également une partie de leur autorité, vous serez indexé plus rapidement si un lien retour provient d’un site web de haute autorité, et cela affectera significativement votre classement.

#10 Créez un buzz autour de votre contenu sur les médias sociaux

Plus haut dans cet article, j’ai mentionné que Google est devenu beaucoup plus strict en ce qui concerne le contenu qu’il indexe. Lorsque vous créez un buzz autour de votre contenu sur les médias sociaux, cela signale à Google que le contenu est populaire. Encore un bon signal !

Par exemple, le fait de publier votre contenu sur Twitter accompagné de quelques hashtags populaires ne peut pas faire de mal.

De plus, en créant un buzz autour de votre contenu, vous obtiendrez des inclusions dans les newsletters et des backlinks gratuits !

#11 Canonicalisez vos pages Web

Il est possible que des pages Web au contenu ou aux URL similaires pointent vers la même page Web en raison d’une redirection.

Dans ce cas, vous devez spécifier des URL canoniques. En d’autres termes, indiquer la version préférée de la page Web.

A lire également :   Conseils pour rédiger un article SEO réussi.

Sinon, les robots de Google auront du mal à rechercher la version préférée de la page. L’indexation s’en trouvera ralentie. Entre deux, il ne saura pas laquelle choisir.

De plus, il risque de dévaloriser votre site en raison du contenu dupliqué. L’indexation de votre site s’en trouverait affectée.

Lorsque vous spécifiez les pages canoniques, les robots d’exploration les indexent et ignorent les pages en double. Et hop, un signal en plus !

Maintenant, comment pouvez-vous spécifier l’URL canonique ?

C’est simple. Vous devez utiliser la balise “rel=canonical” dans l’en-tête de la page Web principale.

Elle indiquera à Google quelle page Web est la version préférée ou la version principale et le robot n’indexera que celle-ci.

Bonus : utiliser des outils pour forcer l’indexation

Avec tous ces soucis d’indexation, on a vu naître plusieurs services d’indexation. Je vais vous parler de 2 services que j’ai testés : indexmenow et indexation.fr (anciennement indexer.express).

Indexmenow

https://indexmenow.com/ dispose d’une interface sobre (un peu trop ?) et hyper simple à comprendre.

Une liste de projets dans lesquels vous déclarez vos URL. Et c’est tout.

On peut accéder également à un autre outil isindexed.com qui permet de vérifier l’indexation. Pourquoi ne pas l’avoir intégré par défaut dans le tableau de bord ?

La promesse : 80% des URL indexées en 24h.

Les tarifs affichés (en dollar) sont de 49$ pour 1 crédit, 399$ pour 600 crédits et 999$ pour 2000 crédits.

En termes d’expérience, je ne le trouve pas au top. Je le soupçonne d’utiliser l’API de Google pour demander une indexation. Chose qui techniquement peut se faire soi-même.

Je n’ai pas constaté d’évolution majeure dans les fonctionnalités. On reste sur du basique.

Mais bon, ça fonctionne ! 😊

Indexation.fr

Outil mis à jour régulièrement, indexation.fr est selon moi l’incontournable du marché.

L’interface est complète et propose plusieurs outils :

  • Dashboard complet
  • Gestions des sites pour identifier et indexer automatiquement ou manuellement toutes les URL d’un site y compris les backlinks !
  • Création de projets pour lister des URL en masse, quel que soit le site
  • Un historique des processus d’indexation
  • Un GNews Checker pour savoir si un site est indexé Google News. Pratique si vous avez de longues listes de domaines
  • Et pour finir, une partie pour gérer votre compte, la facturation, l’API, etc…

Bref, c’est très complet et très fonctionnel !

Ce que j’adore : le listing automatique des backlinks et la possibilité de demander leur indexation !

La promesse : indexer les URL sous 5 jours.

Les tarifs : 1 crédit = 1 €, dégressif à partir de 100 crédits.

Comment est-ce que cela fonctionne ?

Alors là, c’est le mystère. Il est indiqué sur le site : « Nous avons depuis juillet 2021 créer un processus d’indexation qui prend en compte plusieurs « moulinettes ». Nous ne pourrons pas développer plus que cela. »

Force est de constaté que c’est très efficace ! Tant pour des sites récents que anciens, sur des expirés ou des neufs.

Si vous souhaitez vous inscrire, c’est par ici >> indexation.fr

Ma manière de faire

J’utilise les 2 outils de manière concomitante. En répartissant les demandes d’indexation pour un même site.

J’ai de meilleurs résultats avec indexation.fr, mais parfois, certaines URL (pour des raisons obscures) ne passent pas. Alors je demande à l’autre outil de les indexer. Et très souvent, ça passe.

Je n’ai pas fait le calcul, mais ainsi, j’ai un taux d’indexation proche de 100%.

Si au final, ça ne passe toujours pas, j’utilise une botte secrète (que je ne révélerai pas !), qui est un petit truc en plus qui peu aider. Sinon, je laisse tomber.

Car il faut aussi calculer le ratio effort / temps passé. S’il vous faut 1h de temps de travail pour 1 URL, laissez clairement tomber.

Indexer son site n’est pas impossible en 2022

Vous l’aurez compris, ce n’est pas évident de faire indexer son site. Et cela est certainement plus compliqué qu’à une époque (et encore).

Mais qui a dit que c’était facile ?

Je constate souvent que des personnes s’attendent à une indexation instantanée ou au pire à une indexation de toutes leurs pages dans la semaine. Non !

Il faut savoir être patient et laisser le temps à Google de bien faire les choses. Et à vous aussi de bien faire les choses.

Ce n’est pas impossible.

Pour preuve, ce blog sur lequel vous êtes. Avec le temps, il a pris des positions. Lentement, mais surement.

Donc soyez patients, suivez mes humbles recos. Encore une fois, je ne promets et ne garantis rien. On est tous face au même algorithme (une machine !). On fait avec. Et on fait tout pour lui plaire au maximum !

J’espère que vous avez apprécié la lecture de cet article de blog.

Si vous souhaitez mettre en œuvre des actions marketing, cliquez ici.